Share

Nos astuces pour protéger le chien de la chaleur

Une forte chaleur est dangereuse pour les chiens. En effet, un chien peut souffrir terriblement d’un coup de chaleur, il peut même en mourir. Il est donc important de bien le protéger contre le chaud en cette période estivale qui approche.

Les symptômes du coup de chaleur chez le chien

Avant de prodiguer des conseils pour protéger le chien de la chaleur, il semble judicieux de parler d’abord des symptômes du coup de chaleur. Pour informer, pour aider, mais aussi pour mesurer l’ampleur des dégâts causés par la chaleur chez un chien.

Il faut se méfier du coup de chaleur lorsque la température corporelle du chien augmente. La température normale d’un chien est de 38 à 39 °C. En l’absence d’un thermomètre, c’est au niveau de l’oreille ou de la patte du chien qu’on peut détecter la hausse de sa température. Si ces parties sont brûlantes, c’est que le chien a de la fièvre.

On peut aussi reconnaître un coup de chaleur par la respiration haletante d’un chien. Lorsque le chien tire la langue anormalement, bave et laisse sa gueule ouverte. Ou lorsqu’il tremble. Ici, le chien ne tremble pas de froid, non. Ce sont plutôt ses muscles qui frémissent à cause de la forte chaleur.

Parfois, le coup de chaud peut provoquer des vomissements et des diarrhées chez un chien.

Un chien victime d’un coup de chaleur peut perdre connaissance. Il est même possible qu’il se comporte passivement et somnole, comme s’il est dans un état comateux.

Les gestes qui sauvent le chien en cas de coup de chaleur

Dès que le chien présente un symptôme de coup de chaleur, il est recommandé de l’emmener tout de suite chez un vétérinaire.

En cours de route, ou en attendant que le vétérinaire arrive, il est conseillé de mettre le chien dans un endroit frais et aéré. Et il faut le couvrir de serviettes imbibées d’eau fraîche.

Les bons gestes de prévention contre la chaleur

Tout d’abord, il faut penser au confort de l’habitation du chien. La pièce où il vit doit être ombragée, rafraîchie, aérée.

Il faut faire boire le chien fréquemment : de l’eau propre, fraîche, mais pas glacée, et changée régulièrement dans la journée.

En cas de canicule, le chien serait plus à l’aise si on lui donne un bain, pas trop froide toutefois. On peut aussi opter pour la piscine, en prenant soin de mouiller d’abord le chien avant de le laisser entrer dans l’eau.

En été, la balade du chien doit se faire soit le matin avant 10 heures, soit le soir après 19 heures. L’idée est d’éviter que le chien ne soit exposé au soleil ni à la chaleur. Si le chien doit sortir en dehors de ce créneau, il vaut mieux protéger ses fragiles coussinets contre la chaleur brûlante du sol. On peut s’inspirer des gants qui protègent les coussinets du froid hivernal, mais en optant pour une matière qui convient à la période estivale. En effet, le tissu utilisé doit tenir les coussinets au frais, tout en les mettant à l’abri de la chaleur du sol.

Les gestes à bannir

Laisser le chien dans la voiture, c’est à bannir. Même si ce n’est que pour quelques minutes seulement. Même si le véhicule se trouve bien à l’abri du soleil et qu’une fenêtre est laissée ouverte. En effet, la chaleur à l’intérieur d’une voiture peut atteindre plus de 40 °C en moins de 10 minutes après l’arrêt du moteur. Le chien n’y survivrait donc pas.

Il faut à tout prix éviter de promener le chien entre 12 et 16 heures, car c’est surtout à ces heures-là que le soleil tape le plus. L’air devient ainsi trop chaud, et la chaleur du sol est à son comble.

Il est interdit d’orienter le ventilateur ou le climatiseur directement vers le chien, dans l’idée de le rafraîchir.

Et il est déconseillé de faire pratiquer d’exercices physiques au chien durant la journée, au risque d’augmenter sa température.

Leave a Comment