Share

Droit animal

Les partisans des droits des animaux considèrent que ces derniers devraient être considérés juridiquement comme des biens ou des objets, mais comme des êtres vivants à part entière, se rapprochant des personnes humaines. Le fait d’accorder des droits aux animaux est un débat qui anime les juristes depuis plusieurs siècles, les opposants à cette notion faisant valoir que seuls les êtres humains ont conscience d’être susceptibles de devoirs, au contraire des animaux, les droits ne pouvant aller sans les devoirs.

De nombreuses associations de protection animale préfèrent mettre en avant la notion de bien-être animal, qui implique moins de débats.