Magazine animauxDossiersAnimaux domestiques : sont-ils frileux ?

Animaux domestiques : sont-ils frileux ?

Avec l’hiver, les petits tracas de santé apparaissent, et nos amis chiens et chats peuvent y être aussi exposés que nous.

Les observer et prendre quelques précautions élémentaires contribue à prévenir tout risque de maladie.

Chien et chat à l’affût de la chaleur

Quand notre chien squatte le devant de la cheminée ou que c’est notre chat qui rôde près du radiateur, ils nous signalent que leur organisme ne supporte pas bien la rigueur de l’hiver.



Il convient donc de prévoir quelques changements pour les maintenir en santé.

Ration alimentaire à augmenter avec mesure

Il peut s’avérer utile d’augmenter la portion alimentaire d’un animal qui effectue des sorties. Ce sera principalement le cas du chien qui sort, qui bouge et qui se dépense. Une augmentation dans l’ordre de 10 à 20% de plus sera raisonnable. Au-delà, gare aux risques d’embonpoint, surtout s’agissant d’un animal qui ne se dépense guère.

Celui-là, s’il s’avère frileux, devra néanmoins manger plus, et pour éviter qu’il grossisse, penser à l’amuser en appart’ : courses, jouets, etc.

Prévenir les coups de froid

Le chien qui sort peut bénéficier d’un manteau pour chien. Il est facile de s’en procurer, et de plus, l’assurance santé animal peut en rembourser le prix.

De plus, après chaque sortie, bien frictionner l’animal en lui séchant particulièrement le dessous du ventre, et bien entendu les pattes, surtout quand il a neigé. Ne pas redouter les bains à la maison, bien sécher le chien et le frictionner.