Magazine animauxDossiersLes chats et les cercles

Les chats et les cercles

Il est bien connu que les cercles font l’objet d’une véritable fascination chez les chats. Pourtant, cette attitude ne trouve pas d’explications qui satisfassent les scientifiques.

Un phénomène internet

Tout a commencé par la publication sur Imgur d’un tutoriel qui enseigne à capturer un chat soi-même en quelques étapes simples. L’internaute a inspiré les férus d’insolite qui n’ont pas hésité à reprendre une partie du concept.

Une tendance qui ravit les facétieux en quête de méthodes efficaces pour faire de leur animal de compagnie un singe savant. Le phénomène a envahi la toile en quelques semaines, faisant le bonheur des internautes. En effet, des photos et des vidéos de chats assis au milieu d’un cercle parcourent la toile. Des images qui n’ont pas fini de laisser les scientifiques perplexes, car aucune étude n’explique cette fascination des chats pour les cercles.

L’avis des vétérinaires

Si les scientifiques restent dubitatifs face à ce comportement des félins, les vétérinaires ont quant à eux une idée sur la question. Ashley Gray explique que cette attirance peut s’expliquer par l’attrait que les chats ont envers les limites et par leur constante recherche d’attention. Leur nature indiscrète les pousserait à se placer dans des cercles, car voir leur propriétaire ou toute autre personne les tracer les stimule.

Les chats considèreraient que les cercles sont des endroits dont les limites les mettent en sécurité, tout en les rendant intéressants. Si l’on devait exprimer leurs pensées avec des mots, il serait parfaitement plausible qu’un chat se dise « ce rond de terre est à moi. Je vais le marquer de ma présence quelques minutes avant de trouver une nouvelle place ». Au final, ils agissent pour s’assurer d’avoir un endroit sécuritaire qui pourra les valoriser.
La directrice de Animal Charity Wood Green explique pour sa part qu’un cercle suppose une délimitation claire qui donnera au chat un sentiment de sécurité qui l’incitera à s’y cacher, contrairement à un espace vide et sans limites.