Share

Une assurance en cas de collision avec un animal

Alors que la période de chasse est ouverte depuis quelques jours, il serait intéressant de savoir si vous êtes bien assuré contre les dommages pouvant être générés par des animaux comme le cerf, le sanglier ou encore la biche.

Il est important de souligner qu’au cours des 4 dernières années, les accidents impliquant un animal (dont ceux issus de la chasse) ont augmenté de plus de 50 %.

Également, contrairement aux idées reçues, les animaux peuvent traverser partout et tout le temps, aussi bien à la campagne qu’au sein d’une zone urbaine. A ce titre, êtes-vous bien assuré en cas de dommages, à titre corporel comme matériel ?

Les actions à mener en cas de collision avec un animal

Si vous êtes victime d’un choc avec un animal en pleine route, la première action à mener est de vous rendre au sein de la gendarmerie la plus proche afin d’effectuer une déposition.
D’une part cette pièce sera importante pour votre dossier auprès de l’assurance, et, d’autre part, cette alerte permettra d’éviter d’autres accidents dans la zone concernée (notamment si l’animal est blessé).

A noter que vous avez 5 jours, et pas un de plus, afin de déclarer l’accident, veillez à conserver un maximum d’éléments allant dans votre sens, à savoir le témoignage d’un passant (ou d’une personne qui vous à aider), une partie de l’animal (des poils par exemple), ou encore, des clichés (facile à réaliser avec un téléphone portable).

Pour éviter tous les problèmes, opter pour l’assurance tous accidents

En somme, puisque toutes les assurances ne couvrent que rarement ce type de problèmes, vous pourriez, afin de vous prémunir, contracter une assurance tous accidents.
En effet, dans le cadre de nombreux cas dont une collision avec un animal, cette dernière prendra en charge les dommages matériels comme corporels.

De plus, certains services vous seront proposés comme, par exemple, le prêt d’un véhicule ou encore une prestation de dépannage.