Magazine animauxToilettageComment faire le toilettage d'un chien ?

Comment faire le toilettage d’un chien ?

Le pelage d’un chien est le reflet de sa santé et des soins qu’il reçoit. C’est un élément important de son hygiène, de son bien-être général et de son apparence. En toilettant régulièrement votre chien, vous l’aiderez à rester beau, à sentir bon et à se sentir bien ! Voici quelques conseils : Choisissez un jour Avant de commencer à toiletter votre chien, il est important de choisir le moment qui vous convient le mieux à tous les deux. Cela peut dépendre du fait qu’il ait été stérilisé ou non, qu’il ait des irritations cutanées ou qu’il soit en pleine mue (perte de poils). Si vous ne pouvez pas trouver le temps de le faire pendant les “heures de travail” normales, essayez de trouver le moment qui convient le mieux à votre emploi du temps. N’oubliez pas que le toilettage ne se fait pas en une seule journée, alors planifiez en conséquence !

Vous aurez besoin :

  • Un peigne canin (également appelé brosse pour chien) qui possède des poils rigides et souples. Vous pouvez en trouver dans les animaleries ou en ligne. Si vous n’en avez pas encore, il vaut la peine d’investir dans un peigne de bonne qualité, car il durera plus longtemps et sera plus facile à utiliser sur la fourrure de votre chien. Vous pouvez également utiliser un peigne à dents larges si vous le préférez aux brosses ou aux brosses à poils rigides uniquement, mais celles-ci ont tendance à ne pas être aussi efficaces que les autres options pour éliminer les poils morts du sous-poil des chiens au pelage épais.
  • Shampooing pour chiens conçu pour nettoyer les chiens sales. Disponible dans les animaleries ou en ligne ; vous pouvez également envisager d’utiliser des shampooings anti-puces au lieu du savon ordinaire !
  • Conditionneur de poils de chien pour revitaliser les pelages secs après les avoir lavés avec du shampooing ; disponible dans la plupart des animaleries.
  • Coupe-ongles conçus spécifiquement pour couper les ongles (si nécessaire). Si vous n’avez jamais coupé les ongles de votre chien, demandez à quelqu’un qui a de l’expérience avant de le faire vous-même ! Il est important de ne pas couper trop loin dans le coussinet de la patte car il y a des vaisseaux sanguins importants à cet endroit qui pourraient entraîner des saignements si on les coupait trop profondément lors de la coupe des orteils des fougères perroquets pendant la saison de croissance du printemps chaque année.”

Choisissez un jour

Choisir un jour pour toiletter votre chien est l’une des étapes les plus importantes du processus. Vous devez choisir un jour où vous avez le temps, l’énergie, la patience et l’intérêt nécessaires. Si vous vous sentez fatigué ou malade, n’essayez pas de toiletter votre chien, car cela ne fera que vous stresser tous les deux encore plus.

  • Choisissez un jour où vous avez du temps à passer avec votre chien. S’il fait trop chaud, ou si votre chien est timide, choisissez une promenade matinale avant qu’il ne fasse trop chaud.
  • Choisissez un jour où vous n’êtes pas trop fatigué ou stressé. Un mauvais caractère rend difficile le toilettage d’un chien !
  • Choisissez un jour où il ne fait pas trop froid non plus ! Certains chiens ont besoin d’un abri contre les éléments et d’autres n’y voient aucun inconvénient (surtout s’ils ont l’habitude d’être dehors). Choisissez uniquement ce qui convient à votre animal et à son niveau de confort.

Habituez votre chien à être brossé

La première étape du toilettage de votre chien consiste à l’habituer à être brossé. Commencez par une brosse douce, puis passez à une autre au fur et à mesure qu’il se sent à l’aise. La meilleure façon de procéder est de commencer avec une petite brosse qui n’a pas trop de poils. Une fois qu’il s’est habitué à la sensation de la brosse sur sa peau, essayez d’utiliser une brosse un peu plus longue ou plus rigide. Si vous remarquez une résistance ou une irritation de la part de votre animal lors du brossage, reculez et augmentez progressivement jusqu’à ce qu’il soit plus habitué à ce que sa fourrure soit touchée par des objets tels que les peignes, les brosses et les mains (les vôtres !).

Brosser le pelage

  • Utilisez une brosse avec un long manche.
  • L’utilisation de la bonne brosse peut faire toute la différence pour le bonheur et la santé de votre chien. Une brosse à picots, avec ses poils rigides, est parfaite pour éliminer les nœuds de poils, tandis qu’une brosse de type “slicker” a des poils doux et flexibles qui aident à éliminer les poils détachés et la saleté du pelage de votre chien. Un râteau pour sous-poil est conçu pour éliminer les poils morts sous la couche supérieure de la fourrure (le poil de garde), ce qui permet de réduire la perte de poils.
  • Bien qu’il existe aujourd’hui de nombreux types de brosses sur le marché, nous vous recommandons de commencer par utiliser l’une de ces trois brosses :
  • Brosse à tête d’épingle – La brosse à tête d’épingle est mieux utilisée à la maison pendant les périodes où l’on s’attend à des services de toilettage professionnels ou que l’on en a besoin. Ce type de brosse a des poils très robustes qui peuvent pénétrer dans les pelages épais et leur donner un aspect fantastique en un rien de temps !
  • Tête à picots + tête souple – Si vous voulez quelque chose de plus qu’une tête à picots ordinaire, mais que vous n’êtes pas encore prêt pour un toilettage professionnel complet, cette brosse est peut-être ce qu’il vous faut ! Il combine les deux types de têtes en une seule pour un nettoyage facile sans avoir à s’inquiéter de rester coincé quelque part en cours de route car il n’enlève pas les poils morts en dessous.

Le toilettage ne se limite pas au brossage. Vous devez garder un œil sur ce que l’on appelle les “méchants”.

  • Tiques, puces et acariens – ce sont les “méchants”. Si vous ne pouvez pas les voir à l’œil nu, ils n’existent pas. Vérifiez que le pelage de votre chien ne présente aucun signe de ces parasites.
  • Cérumen dans les oreilles – peut entraîner une inflammation douloureuse du conduit auditif (otite externe). C’est un problème courant chez les chiens qui vivent en plein air ou ceux qui aiment se baigner dans les rivières et les lacs. Si vous constatez des signes d’accumulation de cérumen dans les oreilles de votre chien, il est préférable de l’emmener immédiatement chez le vétérinaire.
  • Signes d’infection – s’il y a un écoulement de l’un des deux yeux ou une odeur qui en émane, consultez votre vétérinaire au plus vite !
  • Maladies dentaires – vérifiez l’accumulation de tartre sur les dents à l’aide d’une brosse à dents appropriée (celle utilisée par les humains) et du fil dentaire au moins une fois par semaine ; deux fois par semaine si possible !
  • Ongles trop longs ? Veillez à les couper régulièrement pour éviter qu’ils ne s’incrustent dans les coussinets !

Donner un bain à votre chien

Lorsqu’il s’agit de donner un bain à votre chien, il y a plusieurs choses que vous devez faire. Vous devez vous assurer que vous avez le bon shampooing et le bon après-shampooing pour votre chien. Vérifiez également si votre animal souffre d’allergies qui pourraient être aggravées par certains types de shampooings ou d’après-shampooings.

Tout d’abord, vous devez déterminer si votre chien est trop sale pour prendre un bain. Certains chiens peuvent passer des mois sans se laver, mais d’autres peuvent devenir puants après une seule journée sous la pluie ! Dans la plupart des cas, un bain toutes les quelques semaines devrait suffire pour la plupart des races de chiens (sauf s’ils sentent vraiment mauvais).

Ensuite, il faut choisir le shampooing et l’après-shampooing à utiliser pour le pelage de votre chien. Nous vous donnons quelques conseils utiles ci-dessous…

Contrôles réguliers

Vous pouvez vérifier la présence de tiques en utilisant un peigne à puces.

Vous devez également examiner régulièrement la peau et le pelage de votre chien, à la recherche de signes d’inconfort ou d’irritation qui pourraient indiquer la présence de puces ou d’acariens.

Si vous pensez que votre chien a des poux, vous devez examiner minutieusement sa peau et son pelage à l’aide d’un microscope. S’il y a des points blancs sur sa peau, il peut s’agir d’œufs de poux (appelés lentes). Vous pouvez également utiliser un ruban adhésif pour voir s’il y a des résidus après avoir retiré quelques poils de la fourrure de votre chien. Cela vous aidera à déterminer s’il a des poux ou non !

Enfin, il est important de vérifier régulièrement la présence de vers en apportant un échantillon de selles chez le vétérinaire afin que les médecins puissent l’examiner à la loupe – cela leur permettra de déterminer si quelque chose y vit !

Le processus de toilettage du chien est plus qu’une simple occasion de rendre votre chien propre et beau. Il peut aussi être l’occasion de l’examiner et de voir s’il est en bonne santé.

  • Vérifiez l’absence de tiques, de puces et de bosses.
  • Recherchez des signes de blessure
  • Vérifiez les signes de maladie
  • Vérifiez les signes d’infection (des oreilles, de la peau ou des yeux).

Le toilettage rendra votre chien plus heureux, plus sain et plus confortable. De plus, c’est un excellent moyen de créer des liens avec votre animal. Si vous suivez nos conseils, vous serez bientôt sur la bonne voie pour devenir un toiletteur professionnel !