Share

Comment élever des poules quand on vit en zone urbaine ?

Pour les citadins, l’appel de mère Nature s’exprime parfois par le besoin d’élever de petits animaux de ferme. Petits par la taille, à l’exemple des poules que les enfants aiment nourrir et gâter à longueur d’année. Élever des poules garantit également de savourer des œufs sains, issus de sa propre ferme. Voici comment procéder !

Délimiter les espaces

Pour grandir et surtout pouvoir gambader, les poules ont besoin de suffisamment d’espace. Voilà pourquoi on limitera le nombre de poules élevées en espace urbain. Il faut également que leur terrain de jeu soit suffisamment fourni pour les aider à se nourrir le plus naturellement possible. Un petit coin-terrasse, un coin potager : ce sont autant d’idées pour garnir le poulailler. Il faut aussi que les poules aient accès à l’herbe, afin de les détourner des fleurs. On n’oublie pas bien sûr de clôturer les espaces pour ne pas avoir de mauvaises surprises telles que les fientes là il ne faut pas par exemple. Des barrières en bois suffiront amplement. Pour plus d’esthétique et de pouvoir les apercevoir du premier coup d’œil, une clôture en grillage ou en filet fera tout aussi bien l’affaire.

Toujours nettoyer le petit poulailler

Pour des soucis évidents d’hygiène, il convient bien entendu de nettoyer et d’entretenir le poulailler et le jardin tous les jours, ou au plus tard tous les deux jours. Le nettoyage permet d’en enlever les fientes et éviter l’odeur qui en découlerait. On peut les recycler et les utiliser pour engraisser les plantations de légumes et de fleurs. Pour la paille souillée,on peut les employer en guise de paillis pour les parterres. En revanche, on ne peut pas stocker de fumier dans le jardin quand on vit en ville. On veillera donc aux recycleurs rapidement.

Leave a Comment