Share

Un chien rikiki

L’urbanisation influence la taille des chiens.

Il existe 13 millions de nos amis canins en France. La mode et la société ont transformé les goûts des humains pour leurs amis les bêtes.
Sur les plus de 65 millions d’animaux domestiques, que de poissons, de chats et de cochons d’Inde.

Comme disent les pragmatiques, pas besoin de sortir ces animaux, il suffit de les nourrir et de nettoyer leurs cages ou litières ou aquarium. Et pour autant, leur présence affective est réelle surtout bien sûr pour les enfants.
Alors, les chiens dans tout ça c’est un peu plus compliqué. Il faut les promener, leur donner à heures régulières leur pâté, aller régulièrement chez le vétérinaire, les toiletter pour certains et ne pas les laisser trop longtemps seuls.

Une contrainte, disent les personnes qui n’ont pas de chiens. Une responsabilité serait le mot le plus objectif.
Et puis, comme les valises, la taille des chiens s’est adaptée aux transports en commun et à la vie pratique. C’est vrai, un chien de moins de 5 kilos, dans un sac va partout. En cabine d’avion, dans le métro, le bus ou un taxi.
Au-delà, même s’il existe de moins en moins de gros chiens de 40 kgs et plus en ville, même un chien moyen type chasse autour de 15/20 kgs, pose problème. Un taxi vous dira pour la plupart du temps « non ». Les transports en commun leur sont interdits.

La plupart des gens, en plus, en ont peur surtout les enfants avec les articles de presse faisant l’amalgame entre certains faits divers de Rottweiler et l’ensemble de la race canine. Sans parler bien sûr de la soit disant saleté que les chiens provoquent en ville.

Enfin bref, Rikiki est « la » solution à tous ces maux.

Il est homologué comme le plus petit chien au monde, mesurant moins de 10 cm. Les bichons et autres Chihuahua faisant en moyenne autour de 30 centimètres et pesant 3 ou 4 kilos.
Milly, lui, âgé de deux ans mesure 9,6 centimètres et vient d’avoir l’immense honneur d’être homologué au livre Guinness Book.

Leave a Comment